Partagez | 
 

Come back to the start ♦ Jayden

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
EMILY D.
boss Ҩ who gives you dreams.
Messages : 120
Statut : En couple
Célébrité : Emily Didonato

MessageSujet: Come back to the start ♦ Jayden Ven 26 Oct - 20:01





jayden & october ❥



Savez-vous ce ça fait de vivre une vie que l'on a pas voulu ? De vivre presque par dépit ? Moi oui. Cela fait quatre ans, quatre longues années que ma vie a basculé. Je ne vis plus qu'à moitié, je suis résignée à vivre une existence dont je ne veux pas. Mais avais-je d'autres choix ? Je ne crois pas... Et voilà, un jour de plus à être une personne que je ne suis pas réellement. Un jour de plus qui n'est qu'une souffrance supplémentaire pour moi. Il n'y avait pas un jour sans que je pense à lui, à nous, à notre histoire et à ce choix horrible auquel j'ai été confrontée. Qu'avais-je fais de si terrible pour mériter tant de peine ? Je me levais péniblement, aujourd'hui le moral n'étant pas au beau fixe. Nolan n'était déjà plus là : tant mieux. J'avais beau avoir accepté ma condition, il y avait des moments où je préférais ne pas le voir, il me mettait mal à l'aise. Dire que nous étions fiancés... Allais-je réellement passer le reste de ma vie à ses côtés ? Ce n'était pas possible... Comment avais-je pu en arriver là ? C'était un désastre. Je vivais avec un homme que je n'aimais pas, du moins pas vraiment. Un homme qui me faisait peur et qui avait gâché ma vie. Pourtant, si j'étais avec lui désormais c'est que je n'avais pas le choix. C'était pour protéger mes proches, pour le protéger lui, mon grand amour... Jayden Campbell. Comment ne pas penser à lui ? Chaque jour je regrette ce que j'ai fais, mais c'était le mieux pour lui. Il fallait que je le quitte pour qu'il soit en sécurité et qu'il vive la vie dont il avait rêvé, il méritait au moins ça. Mais cette décision avait été une véritable torture pour moi, un coup de poignard dans le cœur... Il m'avait détesté et c'était probablement toujours le cas, enfin il m'a surement oublié depuis le temps, il a surement refait sa vie... J'espérais qu'il soit heureux même si c'était avec une autre. Moi, j'avais laissé passer ma chance. Je l'avais perdu et pourtant bon dieu qu'est-ce que j'aurai voulu vivre à ses côtés... Mais nous n'avons pas toujours ce que nous voulons dans la vie et je l'avais gouté à mes dépends.

Cette journée semblait si banale, si habituelle. La routine... Je me levais, me préparais et aller à mon magasin. C'était peut-être la seule chose de positive dans ma vie, bien que j'avais abandonné ma passion pour la psychologie, du moins en partie. J'avais toujours rêvé en secret d'avoir mon propre magasin, d'être la chef, et c'était fait ! C'était un magasin de vêtements en plein centre-ville, et je devais avouer que c'était très agréable d'y travailler. C'était la seule chose qui me détendais un peu, et qui me permettait d'oublier que le soir je devais retrouver Nolan. Malheureusement, aussi agréable ce travail soit-il il n'est jamais parvenu à me sortir Jayden de la tête. Après tout, on ne peut pas oublier son grand amour... Je ne savais même pas si il était encore ici, ou si il était parti vivre ailleurs. Depuis le jour où je l'avais quitté je n'avais plus eu une seule nouvelle de lui, à mon grand malheur d'ailleurs... Il y avait toujours quelque chose qui me rappelait notre histoire et il m'arrivait encore de pleurer de l'avoir perdu. Ce n'était en rien facile, mais j'avais une nouvelle vie désormais et elle devait se faire avec Nolan... C'était ainsi. Mais j'étais loin de me douter qu'il arrive parfois que le passé nous revienne en pleine face et chamboule tout notre quotidien.

Moi qui pensais que cette journée serait normale... J'avais tord. C'était le début de soirée et je n'allais pas tarder à fermer la boutique. C'est là que deux hommes en cagoule sont entrés et m'ont menacé. Ils voulaient que je leur donne tout l'argent qu'il y avait dans la caisse, évidemment je me suis exécutée et n'ai pas bronché. On croit toujours être prêt à vivre ce genre de situation, mais c'est faux, totalement faux. Tout arrive si vite, vous n'avez même plus le temps de penser. L'un d'eux m'a frappé au visage et ils se sont enfuis. J'étais choquée et totalement chamboulée par ce qu'il venait de se passer. Mais mon premier réflexe fut d'aller à la police, je voulais qu'on retrouve ces voleurs afin qu'ils n'attaquent personne d'autre. Je voulais aussi inconsciemment, me sentir en sécurité. Les policiers ont été très actifs, à peine ma plainte déposée ils étaient à la recherche des deux malfaiteurs. « - Mademoiselle, je vous conseille de prendre un avocat si vous n'en avez pas encore. Il y a peu de chance qu'ils s'en sortent si nous les retrouvons mais sait-on jamais et surtout ça peut toujours vous servir. Il vous aidera à régler certaines choses par rapport à votre magasin. - Oui je comprend. Mais je ne sais pas trop vers qui me tourner... - Attendez, j'en connais un très bien, le meilleur de la ville. Voici l'adresse de son bureau et son numéro. - D'accord, merci beaucoup. » Je n'ai même pas fait attention au nom. Pourtant j'aurai du...

Le lendemain, je me trouvais devant un grand immeuble, c'est ici que se trouvait le cabinet d'avocat dont m'avait parlé le policier. Je n'avais pas pris rendez-vous, trop bousculée par ce qu'il s'était passé la veille. Peut-être allait-il me refuser, tant pis, j'y étais. L'accueil était moderne, vraiment sympa. Je m'approchai de la secrétaire : « - Bonjour Madame, que puis-je pour vous ? - Bonjour. Je n'ai pas pris rendez-vous, mais j'aurai aimé avoir un entretient avec Monsieur euh.. Pardon j'ai oublié le nom. J'ai subit un agression hier et c'est un homme de la police qui m'a conseillé de venir ici. C'était plus prudent selon lui. - Désolée pour vous... Monsieur Campbell n'a pas beaucoup de rendez-vous aujourd'hui vous avez de la chance. Je vais lui dire que vous êtes là, allez dans la salle d'attente il viendra vous chercher. - Merci... » Campbell ? Avais-je bien entendu ? Bien sûr je ne m'attendais pas à voir débarquer mon grand amour, Campbell était un nom courant mais cela me donnait toujours des frissons lorsque j'entendais quelqu'un le prononçait. A croire qu'il s'agissait d'un signe. Quand je vous disais que tout me ramenait à lui... Mais j'étais bien loin d'imaginer ce qu'il allait se passer par la suite. La vie n'est pas faite que de hasard. Tout ce qui arrive, devait arriver et j'allais vite le comprendre...
Codage fait par .Jenaa

_________________
The map that leads to you.
I hear your voice in my sleeping night. Hard to resist temptation,  'cause all these strangers come over me. Now I can’t get over you, no I just can’t get over you. I was there for you in your darkest times. I was there for you in your darkest nights.@ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝Invité❞
Invité

MessageSujet: Re: Come back to the start ♦ Jayden Sam 27 Oct - 9:14

Jayden and October
" Nobody said it was easy "





Muzicons.com

Il me semble qu’aujourd’hui, c’était un jour comme un autre ; Comme tous les matins je m’étais levé, habillé et j’étais parti au boulot pour encore faire face aux ennuis et problèmes des autres. C’était moche de me dire que depuis quatre longues années, je faisais tous les jours la même chose, depuis qu’elle n’était plus là, dans ma vie. J’ai honte de dire que depuis, je ne m’étais pas reconstruit, j’étais encore et toujours célibataire, ô bien sûr j’avais collectionné les relations sans lendemain, sans mentir, pour tenter de l’oublier, mais en vain. Il y’a quatre ans, j’avais tout simplement perdu la femme que j’aimais, la femme que je pensais être la femme de ma vie. Elle m’avait quitté, en me disant qu’elle ne m’aimait plus, je n’avais jamais pu y croire en réalité, ça sonnait faux, mais c’était son choix et j’avais du le respecter, on ne peut pas forcer quelqu'un à vous aimer d’avantage, c’est ainsi.

J’avais tenté de l’oublier à plusieurs reprises, en buvant de l’alcool dans les bars et en finissant avec des filles différentes dans mon lit, toutes aussi belles que gentilles, mais rien n’y faisait, elle n’était pas à la hauteur, et puis vous savez quand on a une personne bien précise dans la tête, il est difficile ne serait-ce qu’imaginer, votre vie avec quelqu'un d’autre que cette dernière. Je n’avais pas eu la moindre nouvelle d’elle, moi qui avait espéré durant plus d’un an qu’elle reviendrait en pleurant devant ma porte d’entrée en pleurant, bien sûr que je l’aurais accueillie à bras ouvert, comme un idiot bien entendu. Je ne l’avais ni aperçu, ni entendu parler d’elle, elle s’était volatilisée. Il m’arrivait bien souvent, de me demander ce qu’elle était devenue, si elle avait refait sa vie, avec quelqu'un d’autre peut-être, et cette idée me fendait le cœur rien que par la pensée. Mais avec le temps, j’avais réussi à m’endurcir, et j’avais fait de ce manque, une véritable haine. Je lui en voulais de m’avoir quitté de la sorte, tout allait bien entre nous, nous vivions au grand jour notre amour que je pensais être solide. Bien sûr que nous avons eu énormément de haut et de bas, néanmoins nous nous aimions, à mes yeux il s’agissait d’une certitude, mais aux siens, apparemment, c’était tout le contraire. Je me souviens avoir été très mal, au point de ne plus voir personne et de plus sortir durant de longs mois, des longs mois gâchés pour une personne, qui n’en valait peut-être pas la peine ? Pour tout vous dire, je m’en veux même d’oser dire ça … Oh que si qu’elle en valait la peine, October était une femme extraordinaire, remplie d’un passé assez difficile, mais là-dessus nous nous comprenions à la perfection, c’était une femme d’une beauté incomparable, que j’aimais par-dessus tout. Elle était ce qui manquait à ma vie, elle avait su me transformer en quelqu'un de bien, moi qui ne faisais que des conneries autrefois.
Mais un jour, il a fallu se ressaisir, aller de l’avant, je ne voulais pas rester figé sur le passé pour quelqu'un qui sans doute s’en fichait maintenant de moi. Elle n’avait pas du avoir du mal à m’oublier, elle qui ne m’aimait plus. Alors, je devais en faire autant. J’avais continué mes études, et j’avais obtenu mon diplôme haut la main. N’étant pas des plus dépourvus, j’avais ouvert mon cabinet d’avocat, qui marchait plutôt bien soit-dit en passant, j’étais devenu une personne plus sûre d’elle, faisant tout ce qui était possible pour ne plus penser au passé.
Aujourd’hui était un jour comme un autre, je m’étais rendu au travail sous les coups de 10h00 du matin, j’avais salué ma secrétaire et m’étais enfermé dans mon bureau, m’occupant de quelques dossiers. Aujourd’hui je n’avais pas énormément de rendez-vous, tant mieux, je n’aimais pas vraiment ça. Midi arriva, ayant énormément de travail j’avais décidé de me commander à déjeuner, j’avais opté pour des pattes que je prenais toujours au même endroit, un véritable italien les faisaient de ses mains, et c’était absolument divin en bouche, n’étant pas un patron tyrannique, j’en avais commandé également pour ma secrétaire, autant vous dire qu’elle était aux anges. La journée continuait, c’est d’ailleurs fou comme elle pouvait ressembler à toutes les autres, qu’elle vie merdique. J’entendis toquer à ma porte, je me redressais moi qui était quelque peu affalé sur ma chaise, c’était ma secrétaire.

«
- Oui ?

-Excusez-moi de vous déranger monsieur, mais j’ai une jeune femme qui vous attends dans la salle d’attende, elle a été victime d’une agression hier, je lui ai dis de patienter étant donné que vous n’avez pas beaucoup de rendez-vous aujourd’hui …
-Vous avez bien fait, j’y vais. Merci Kelly. »



Elle souriait, d’ailleurs je soupçonnais ma secrétaire d’être légèrement amoureuse de moi, mais sans doute je me faisais des idées. Je me levais de ma chaise, pour aller retrouver la salle d’attente où donc une personne m’attendait. Je m’éclaircissais avant de mettre ma main sur la poignée de la porte de la salle d’attente, sans me douter une seconde de ce que j’allais y trouver …
J’ouvrais la porte, et là, assise en face de moi, elle était là, October. Je ne l’avais pas vu depuis quatre ans, quatre longues années interminables, et là, elle venait à moi. Vous savez je ne crois pas qu’il y’est vraiment de hasard, si les choses sont ainsi, c’est que ça devait arriver, on appelle ça le destin. Je restais planté là devant elle, bon sang ce qu’elle était belle, mais elle l’avait toujours été. Mon cœur se mit à battre fort, j’avais l’impression de pouvoir l’entendre, j’avais l’impression qu’il allait sortir de ma poitrine d’une minute à l’autre. Mes yeux ne quittèrent pas les siens ; Mais il fallait bien se décider à parler. « Qu’est-ce que tu fais là ? » J’avoue c’était assez froid, assez « agressif » mais je lui en voulais, je lui en voulais toujours autant de m’avoir fait autant souffrir. Je la regardais, un regard très légèrement méprisant. Je ne pouvais pas m’en empêcher, cette femme, assise devant moi, m’avait brisé le cœur.

Revenir en haut Aller en bas
EMILY D.
boss Ҩ who gives you dreams.
Messages : 120
Statut : En couple
Célébrité : Emily Didonato

MessageSujet: Re: Come back to the start ♦ Jayden Dim 28 Oct - 10:24



Était-il réellement là devant moi ? Ou était-ce une fois de plus mon esprit qui me jouait des tours ? Je n'arrivais pas à y croire... Jayden Campbell se tenait debout face à moi. Quatre ans que je n'avais pu revoir son visage, quatre que je me demandais ce qu'il faisait, où il était. J'avais quelques réponses à mes questions en tout cas. J'étais tétanisée, totalement paralysée par la surprise de voir l'homme que j'aimais plus que tout au monde là devant moi. Non je ne pouvais pas y croire, pas après toutes ces années de silence... Même en voulant lui échapper, la vie nous ramenait toujours l'un à l'autre, à croire que c'était notre destin. Et ça l'était peut-être au final non ? Il n'avait pas changé, il était toujours aussi beau, aussi classe. Ses yeux étaient toujours aussi bleus et déstabilisant. Il avait l'air plus mur, plus homme, et mon dieu qu'est-ce que ça lui allait bien ! Comment avais-je pu laisser tomber une perle pareille ? Il devait en avoir des femmes à ses pieds, oh oui ! Jayden avait toujours eu tout pour lui : un physique de rêve, une gentillesse et un cœur énorme et il avait toujours été intelligent. C'était un homme romantique, doux, attentionné. C'était l'homme parfait à mes yeux... Pourtant j'avais du l'abandonner lâchement. Mon cœur en souffrait encore. Comment ne pas en souffrir d'ailleurs ? J'avais toujours rêvé mon avenir avec lui. Certes notre histoire n'avait pas été toute rose. Nous nous étions déjà séparés une fois, mais nous n'avions pas supporté cette distance alors nous avions retenté le coup. Mais nos problèmes de jalousie étaient toujours présent, car nous nous aimions un peu trop. Je ne supportais pas de le voir avec une autre fille, même si je savais qu'il ne se passait rien. En réalité j'avais seulement peur de le perdre... Et ça je ne pouvais le concevoir. Je m'imaginais vivre avec lui, devenir sa femme et la mère de ses enfants. J'aurai voulu être tout ça pour lui, malheureusement le destin en avait décidé autrement, et Nolan était venu se poser sur ma route... Et chaque jour je regrettais mon choix, enfin.. Pas réellement puisque il avait réussi dans la vie. Il était avocat et l'un des meilleurs de la vie ! Et je n'avais même pas pu être à ses côtés pour voir cela. Mais j'étais terriblement fière de lui. Je ne souffrais pas pour rien, il était parvenu à se reconstruire, et c'était probablement ma seule consolation.

« Qu’est-ce que tu fais là ? » Sa froideur me saisit. Il n'était plus le même avec moi, après tout qu'est-ce que j'attendais ? Qu'il m'accueille tout sourire, à bras ouverts alors que je l'avais quitté et que je lui avais brisé le cœur ? Je ne pouvais pas espérer ça de lui et c'était tout à fait normal. Maintenant, il ne fallait pas non plus que je flanche. Si il sentait que tout cela me touchais il n'allait pas comprendre pourquoi quatre ans auparavant je l'avais quitté, surtout si comme je lui avais dis je ne l'aimais plus. Il fallait que je prenne sur moi, que je fasse comme si tout cela ne m'atteignait pas, comme si le revoir ne provoquais rien en moi. Évidemment c'était faux : le revoir me perturbais complètement. J'avais envie de le serrer contre moi, de lui dire à quel point j'étais désolée et à quel point il me manquait. Mais soyons réalistes : c'était impossible. Je ne voulais pas qu'il ai le moindre doute sur ma décision d'il y a quatre ans, je ne voulais pas devoir me justifier car je savais que je n'y arriverai pas. Je savais que si il me posait trop de questions, je craquerai. Mais j'étais forte, il fallait que tienne le coup. « C'est plutôt à moi de te demander ça. On m'a conseillé de venir à ton cabinet, mais crois moi j'étais bien loin de me douter que c'était toi le meilleur avocat de la ville. Quoi que, tu as toujours été brillant je ne te le cache pas. Tu vas m'aider ou non ? Je comprendrai que tu refuses, dis le moi juste. » Je n'avais pas été aussi froide que lui, je ne le pouvais pas, mais je n'avais pas non plus été des plus sympathiques avec lui et ce malgré le mal que je lui avais fais. Je n'avais pas tenu durant quatre années pour flancher aujourd'hui. Je devais le protéger encore, et puis il avait refait sa vie et moi la mienne. J'étais fiancée à Nolan, et même si ce n'était pas Jayden, j'éprouvais des choses pour le jeune Wellington. Rien de comparable à ce que j'ai pu ressentir pour Jayden, et que je ressens encore aujourd'hui. Mais il fallait ouvrir les yeux : c'était fini et pour de bon... La vie avait toujours été injuste avec moi : lorsque j'étais heureuse, il y avait toujours quelque chose ou quelqu'un pour me reprendre ce bonheur. A croire que je méritais seulement d'être malheureuse et de souffrir, qui sait ? En tout cas, je n'étais pas très à l'aise en ce moment même. Je craignais qu'il refuse de m'aider et de ne plus jamais le revoir encore une fois. C'était bête, mais si il s'occupait de mon affaire cela nous permettrait de passer quelques petits moments ensemble... Et je n'en demandais pas plus.



_________________
The map that leads to you.
I hear your voice in my sleeping night. Hard to resist temptation,  'cause all these strangers come over me. Now I can’t get over you, no I just can’t get over you. I was there for you in your darkest times. I was there for you in your darkest nights.@ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝Invité❞
Invité

MessageSujet: Re: Come back to the start ♦ Jayden Lun 29 Oct - 18:23



Alors elle se trouvait juste devant moi, devant mes yeux, elle était assise dans la salle d’attente de mon cabinet ; Il était difficile de me dire que tout cela n’était pas un rêve. J’avais même du mal à la regarder, ça me fendait le cœur, ça me déchirait. Mais je ne quittais pas pour autant son regard, j’aimais ne pas montrer mes sentiments et émotions, j’étais plutôt du genre à les cacher et à rester de marbre devant des situations comme celles-ci. Elle était restée la même, elle faisait peut-être plus femme, ces quatre années lui avaient fait prendre de l’assurance du moins au premier abord. Vous savez, c’est étrange, mais j’avais l’impression d’avoir une véritable inconnue devant mes yeux, je n’arrivais pas me souvenir là dernière fois où je l’avais eût dans mes bras, ou la dernière fois où mes lèvres s’étaient posées sur les siennes, sentiment étrange puisque il n’y a pas si longtemps, je regrettais ces moments de tendresse entre elle et moi. La haine que j’avais pour elle, me ramenait sans cesse aux disputes et aux sales moments que j’avais pu vivre à ces côtés, la haine me faisait penser à des choses que je n’appréciais pas, mais je ne pouvais contrôler cela. J’avais été assez froid avec elle, rien que dans mes paroles, mais je n’allais certainement pas être gentil et souriant, c’était hors de question, à quoi bon faire semblant ? Par sa faute, j’avais vécu quatre années tout à fait horribles, j’avais passé mon temps à ressasser le passé, sans qu’il n’y soit de véritable espoir à la clef. Je n’avais pas la moindre idée de ce qu’elle avait pu devenir, si elle était oui ou non célibataire, si elle avait quitté le pays. J’étais resté con après cette rupture aussi brutale, j’étais resté sur ma fin, et si vous saviez ce que c’est de vivre dans l’ignorance, de ne pas savoir, de ne rien savoir. « C'est plutôt à moi de te demander ça. On m'a conseillé de venir à ton cabinet, mais crois moi j'étais bien loin de me douter que c'était toi le meilleur avocat de la ville. Quoi que, tu as toujours été brillant je ne te le cache pas. Tu vas m'aider ou non ? Je comprendrai que tu refuses, dis le moi juste. » Entendre sa voix fit parcourir un frisson dans tout mon corps. Elle n’avait certes, pas été aussi froide que je l’avais été quelques secondes auparavant – et heureusement d’ailleurs, elle n’aurait eût aucune raison de l’être- Qu’est-ce que je faisais là ? Eh bien je travaillais tout simplement, mais je n’allais pas la rattraper, l’atmosphère était déjà assez tendu comme cela. Un petit compliment en passant, mais j’avais du mal à prendre ça bien, bizarrement, je n’arrivais toujours pas à me rendre compte que j’étais entrain de lui parler. Je serrais mes lèvres suite à sa question, suite à cela, spontanément, j’aurais voulu répondre un énorme « NON je ne vais pas t’aider, tu peux toujours courir ! », mais mon métier était ainsi fait, on ne défend pas toujours les personnes que l’on a envie, et surtout, c’était plus fort que moi, même si je la haïssais depuis plusieurs années maintenant, je ne pouvais la laisser ainsi. Je lâchais un soupire en la regardant dans les yeux, un soupire qui devait en dire long certainement. Je ne voulais pas qu’elle croit que je faisais cela parce que j’en avais particulièrement envie. « Suis-moi. » Je m’éloignais de la porte qui menait à ma salle d’attente, pour gagner mon bureau, ma secrétaire me regardera faire, je la regardais sans réellement sourire pour une première fois, ça avait d’ailleurs du la choquer. J’entrais dans mon bureau, attendis qu’October y pénètre également, et je fermais la porte. Je lui fis signe de s’asseoir sur la chaise en face de mon bureau. Mon bureau était assez spacieux, assez classe je dois l’avouer, mais je ne faisais jamais les choses à moitié ; Dans ce milieu, si vous voyez petit, vous n’irez jamais loin, bien sûr il faut le talent qui va avec, mais il ne faut pas oublier ce qui va autour, et le bureau en faisait parti. J’imaginais que ça devait surprendre October, j’avais réussi, j’avais quand même réussi à construire quelque chose depuis qu’elle avait décidé de sortir de ma vie. Je m’asseyais en face d’elle, sur ma chaise de bureau tout cuire, je dois avouer que cette dernière était des plus confortables. Je faisais mine de ranger un peu les papiers qui étaient sur le bureau, maintenant qu’elle était en face de moi, ça devenait plus tendu, et son regard devenait un peu plus pesant, même si je savais faire semblant, je dois avouer que sur le moment, c’était difficile. Je levais enfin les yeux pour trouver son regard. Je voulais me montrer neutre, ne rien dévoiler, même pas le chagrin et la peine que je supportais tous les jours, même si j’avais arrivé à faire l’impasse – plus ou moins- durant ces années. « Alors, vu que je sais que ce n’est évidemment pas pour moi que tu es là, qu’est-ce qui t’es arrivé ? » Et voilà, je venais de lancer un pic sans pouvoir me retenir, je ne sais pas ce qui s’était passé dans ma tête à ce moment-là, moi qui m’étais juré de ne faire que mon rôle d’avocat et rien d’autre. Mais c’était incontrôlable, je m’y sentais comme obligé. Je n’arrêtais pas de me dire, qu’elle n’avait pas eût le droit de me lâcher comme ça sans motif valable et sérieux (comme on dit en justice tiens !) elle aurait pût essayer de me revoir, m’appeler, ne serait-ce que m’envoyer un sms ? Mais je devais me faire une raison, October Sky Tyler, n’était sans doutes plus la même personne, et sans doute plus le moins du monde, amoureuse de moi. Sur les mots que je venais de lâcher, je prenais une feuille ainsi qu’un stylo afin de noter « les faits » pour lesquels elle se trouvait aujourd’hui devant moi, je la regardais en attendant sa réponse avec une certaine impatience, lorsqu’on saisit un avocat, ce n’est en général, pas pour rien.
Revenir en haut Aller en bas
❝Contenu sponsorisé❞

MessageSujet: Re: Come back to the start ♦ Jayden Aujourd'hui à 19:39

Revenir en haut Aller en bas
 

Come back to the start ♦ Jayden

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» blues play back en G
» BOBBY LOLLAR – THE “BAD BAD BOY” IS BACK GOOD
» back door gang
» Play Back : JJ Milteau - Boogie Mix
» En manque de bonnes vieilles JB-PB ;) Back here !!
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-